Disparition de l’historien Marc Ferro, grand spécialiste de la Russie et du cinéma

Disparition de l’historien Marc Ferro, grand spécialiste de la Russie et du cinéma

L’historien Marc Ferro, grand spécialiste de l’Union soviétique et de la Russie, mais aussi des guerres du XXe siècle, de la colonisation et du cinéma, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à l’âge de 96 ans, a annoncé sa famille à l’AFP.

Spécialiste de l’URSS et de la Russie, mais aussi des guerres du XXe siècle, de la colonisation et du cinéma, Marc Ferro a, pendant douze ans, incarné l’Histoire à la télévision, avec son émission « Histoire parallèle » sur Arte. Décédé dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 avril, à l’âge de 96 ans, il avait signé début 2020 son 65e ouvrage « L’entrée dans la vie », qui raconte des tournants dans le parcours de personnalités telles que Chaplin, Kennedy, Trotski ou Gandhi. Cet historien à la réputation internationale a eu la particularité d’avoir échoué – à sept reprises ! – à l’agrégation, a priori indispensable reconnaissance universitaire. Un échec qui n’empêcha pas cet élève du grand historien Fernand Braudel de diriger, à partir des années 1970, la prestigieuse revue des Annales.

Fondée en 1929 par Marc Bloch et Lucien Febvre, l’école des Annales, qui eut un grand rayonnement, cherchait à présenter une Histoire complète, « totale », sans se limiter aux seuls aspects politiques, militaires ou diplomatiques. Marc Ferro était l’auteur de « Comment on raconte l’histoire aux enfants » (1981), « L’aveuglement : une autre histoire du monde » (2015), « La Grande Guerre 1914-1918 » (1968), d’un important « Pétain » (1987), adapté au cinéma par Jean Marbœuf (en 1993), ou du « Livre noir du colonialisme » (2003). De père italo-grec et de mère ukrainienne, il naît à Paris le 24 décembre 1924. À 12 ans, il écrit en 30 pages, rédigées à la plume et en quelques semaines, le récit d’une période de l’Histoire de France, allant de la guerre de Cent Ans à Jeanne d’Arc. C’est ce qu’on appelle la vocation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *